Passer au contenu

Israël dans le développement de la pensée chrétienne

19,95 $
Disponibilité: translation missing: fr.general.icons.icon_check_circle icône 18 en stock, prêt à être expédié

Feuilleter les premières pages
Auteur

Ronald E. Diprose a obtenu une Maîtrise de Trinity Evangelical Divinity School, Deerfield, USA, et un doctorat en théologie de la Faculté de Théologie Évangélique, Louvain, Belgique. Il est Doyen académique de l’Istituto Biblico Evangelico Italiano, Rome et éditeur du journal théologique Lux Biblica ainsi que l’auteur de nombreuses publications et articles en italien.

Recommandations

« La dissertation de Ronald E. Diprose est très importante et d’actualité ; il s’agit d’une contribution à la compréhension de la place d’Israël dans le plan rédempteur de Dieu pour l’humanité. »
– Dr Peter Beyerhaus, professeur emeritus, Université de Tubingen

« La thèse de Ronald Diprose démontre que les domaines essentiels de la doctrine chrétienne ont été fondés par l’attitude de l’Église envers Israël. Mais tragiquement pour le peuple juif et pour la théologie traditionnelle chrétienne, le rôle crucial d’Israël n’a pas été systématiquement, publiquement et généralement mis en évidence. »
– Dr Donald Tinder, professeur, Faculté de Théologie Évangélique, Louvain, Belgique, doyen académique, Tyndale Theological Seminary, Amsterdam, Pays Bas

« Ronald Diprose nous présente une étude captivante des attitudes négatives et fausses adoptées par les Églises chrétiennes envers Israël au travers des siècles. Sérieuse et équilibrée, cette oeuvre contribue une matière importante pour ce qui a manqué depuis longtemps : une théologie biblique et évangélique d’Israël ».
– Jean Stauffacher, président, professeur, Institut Biblique Pastoral Baptiste, Algrange, (Moselle) France

« Le chef-d’oeuvre du professeur Diprose est d’une actualité brûlante en rapport avec la confusion actuelle sur l’existence et le futur d’Israël. Ce travail didactique magistral corrige des interprétations eschatologiques dans la chrétienté. »
– Scott McCarty, co-fondateur de l’Institut CIFEM, Grenoble, auteur, pionnier évangéliste

Table des matières

Avant-propos
Préface de l’auteur
Abréviations
Introduction

Chapitre un - UN PEUPLE UNIQUE
A. Israël dans l’Ancien Testament

1. L’origine d’Israël
2. Une nation mise à part
3. La survie d’Israël

B. Le témoignage rendu par le Nouveau Testament à l’unicité d’Israël

1. Le problème posé par l’incrédulité d’Israël
2. Le fondement de l’unicité d’Israël : l’élection dans Romains 9-11

a. « Ennemis en ce qui concerne l’Évangile » et cependant « élus » (11.28-29) 
b. Ce que Paul enseigne en Romains 9 concernant l’élection d’Israël 
c. Ce que Paul enseigne en Romains 11 concernant l’élection d’Israël

C. Le témoignage de l’Histoire de l’an 70 à nos jours
D. La place d’Israël dans le plan de Dieu
E. Conclusion

Chapitre deux - LA THÉOLOGIE DU REMPLACEMENT ET LE NOUVEAU TESTAMENT
A. Le débat actuel
B. Le Nouveau Testament et le statut présent du peuple juif

1. Les passages du Nouveau Testament supposés favorables à la théologie du remplacement

Jean 8.30-59
Matthieu 21.42-44
Actes 15.1-18
Galates 3.26-29 ; 6.16
Éphésiens 2.11-22
Hébreux 8.1-13
1 Pierre 2.4-10
Philippiens 3.4-9 et 1 Thessaloniciens 2.15-16

2. Passages qui semblent exclure la théologie du remplacement

a. Romains 9-11
b. Autres évidences néotestamentaires

C. Évaluation

Chapitre trois - LE DÉVELOPPEMENT DE LA THÉOLOGIE DU REMPLACEMENT À L’ÉPOQUE POST-APOSTOLIQUE
A. L’exemple de l’Histoire
B. La théologie du remplacement dans les anciens écrits chrétiens

1. L’Épître de Barnabas : le déshéritement d’Israël
2. La lettre À Diognète : l’Ancien Testament est-il canonique ?
3. Les écrits de Justin Martyr : l’Église est « la véritable race israélite »
4. Irénée : Adversus Haereses : les promesses de Dieu pour Israël sont pour l’Église
5. Contre les Juifs, de Tertullien : Israël doit servir l’Église
6. La contribution d’Origène : l’Israël matériel et l’Israël spirituel 93

C. Les principaux hommes qui ont façonné la pensée et la pratique chrétiennes

1. Ambroise et Augustin
2. Jean Chrysostome (347-407)
3. Cyrille d’Alexandrie (vers 370-444)
4. Le pape Grégoire I (540-604)
5. L’empereur Constantin et la loi canonique

D. Conclusion

Chapitre quatre - LA THÉOLOGIE DU REMPLACEMENT ET L’ECCLÉSIOLOGIE
A. Introduction
B. L’enseignement néotestamentaire concernant la structure de l’Église et la nature du ministère chrétien
C. Différentes opinions concernant les raisons des développements subséquents de l’ecclésiologie
D. La théologie du remplacement et les développements des concepts de structure et de ministère ecclésiastiques

1. Vers la fin du premier siècle
2. Dans les Épîtres d’Ignace
3. Dans le pseudonyme 2 Clément
4. Dans le Dialogue avec Tryphon, le Juif, de Justin Martyr
5. Adversus Haereses, d’Irénée
6. Dans les écrits de Tertullien
7. Dans les écrits d’Origène

E. L’éclipse de la Vieille Église Catholique

1. Cyprien (vers 200-258)
2. L’empereur Constantin

a. La contribution de Constantin au développement de l’antisémitisme chrétien
b. L’influence de Constantin sur le développement de l’ecclésiologie

F. La théologie du remplacement dans les Catéchèses de Cyrille de Jérusalem
G. Les temps de post-réformation
H. Conclusion

Chapitre cinq - LA THÉOLOGIE DU REMPLACEMENT ET L’ESCHATOLOGIE
A. L’importance de l’eschatologie
B. Les preuves néotestamentaires

1. Preuve générale
2. L’avenir d’Israël d’après Romains 11

C. Israël et l’eschatologie dans la théologie chrétienne primitive

1. Le millénarisme
2. L’eschatologie d’Origène
3. Le millénarisme après Origène

D. La doctrine d’Augustin concernant Israël, l’Église et le royaume de Christ

1. L’enseignement d’Augustin relatif à l’Israël ethnique
2. D’un millénium futur au règne de Christ dans l’Église

E. Quelques conséquences de la conception ecclésiastique augustinienne du royaume de Christ

1. Une théocratie médiévale triomphante
2. La défaite des Iconoclastes

F. Conclusion

Chapitre six - LEÇONS POUR LA THÉOLOGIE CHRÉTIENNE
A. Résumé de nos découvertes
B. Les principes qui découlent de notre étude

1. Le refus ou la négligence de réfléchir sérieusement à Israël, à la lumière de toutes les données bibliques appropriées a de lourdes conséquences sur toute la théologie chrétienne
2. La théologie chrétienne doit s’appuyer sur des principes herméneutiques sains, ce qui présuppose une relation essentielle entre l’Église et Israël

C. Les implications pour la théologie chrétienne

Appendice un - UN POINT DE VUE ÉVANGÉLIQUE MINORITAIRE : LA RESTAURATION ET LE SALUT D’ISRAËL
A. Retour à l’Écriture
B. L’eschatologie puritaine et le peuple juif

1. Les premières générations de réformateurs protestants
2. Les Puritains

C. L’eschatologie évangélique et la mission chrétienne auprès des Juifs aux 19e et 20e siècles

1. Les ferments eschatologiques et les débuts de la mission en faveur des Juifs à l’époque moderne
2. Le peuple juif et l’eschatologie dans l’histoire primitive des Frères

a. Anthony Norris Groves et les Juifs
b. Israël dans l’eschatologie de John Nelson Darby
c. Carlo Antonio Zanini : un modèle pour l’Église contemporaine

3. Les raisons du témoignage chrétien auprès du peuple juif

a. L’eschatologie et la mission dans la pensée de John Wilkinson
b. Les objectifs du Ministère de l’Église auprès des Juifs (CMJ)
c. Autres organisations évangéliques qui travaillent parmi les Juifs

D. Conclusion

Appendice deux - ISRAËL ET LA THÉOLOGIE CHRÉTIENNE : QUELQUES CONSÉQUENCES DE LA NOUVELLE CONCEPTION MAJORITAIRE
A. Introduction
B. Dans le sillon de la tragédie
C. Les effets de la nouvelle conception majoritaire sur la christologie
D. Les effets de la nouvelle conception majoritaire sur la sotériologie et la missiologie
E. La nouvelle conception majoritaire et l’herméneutique
F. Conclusion

Bibliographie

Détails

Titre originalISRAEL in the development of christian thought
Auteur : Ronald E. Diprose
Édition : La Joie de l'Éternel
ISBN : 978-2-904361-074
Parution : 2004
Pages : 255
Dimensions : 13,5 x 21 cm
Format : broché
Poids : 320 g

Customer Reviews

No reviews yet
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)