Romains

CLÉ
30,65 $

Fallait-il un nouveau commentaire de l'épître aux Romains ?

Sans hésitation : Oui ! Car cette épître est capitale pour la compréhension de l'Évangile, étant celle où l'apôtre en a résumé le plus complètement sa compréhension et la manière dont il l'exposait. D'autre part, les commentaires accessibles à tous - sans être superficiels - ne sont pas légion. Or, c'est le mérite de ce commentaire de Brad Dickson de nous présenter le texte de cette épître d'une manière complète et facile d'accès pour un lecteur non rompu au style et au vocabulaire des ouvrages théologiques, avec des illustrations originales et des exhortations facilitant la mise en pratique de la Parole de Dieu. Sur certaines questions abordées par cette épître, des divergences d'opinions subsistent. M. Dickson a présenté objectivement les divers points de vue sur ces textes débattus. Si ce commentaire peut susciter chez les chrétiens le désir d'approfondir ce testament spirituel de l'apôtre des païens, sa publication se trouvera largement justifiée. 
— Alfred Kuen - Institut Emmaüs

« Brad Dickson, dans son ouvrage, s'est employé à rester fidèle dans son exégèse du texte à ses complexités tout en demeurant accessible au plus grand nombre de lecteurs, bref un tour de force ! D'autre part il a réussi à créer une passerelle entre l'époque de Paul et la nôtre en incitant le lecteur à une réflexion sur la pertinence de l'enseignement de cette lettre pour le XXIe siècle. »
— Mike Evans - Institut Biblique de Genève

Encore un commentaire sur romains ?
Introduction à l'épître
- Petit entretien journalistique avec l'apôtre paul
- Arrière-plan historique et théologique de l'épître
- Motivations derrière l'écriture de l'épître
- Composition de l'église de Rome et thèmes
- Style d'écriture
- Message
- Plan de l'épître aux romains
Plan de l'épître
Épître aux romains : « comment dieu est juste quand il justifie et transforme ceux qui se confient en lui. »
Commentaire

I. Introduction 1.1-17
A. Salutations et introduction du sujet, l'évangile : 1.1-7.
B. Relation entre paul et l'église de Rome, prière : 1.8-15.
C. Thèse de l'épître : l'évangile révèle la puissance, la justice et la miséricorde universelles de dieu : 1.16, 17.

II. Dieu est juste quand il condamne les païens et les juifs : 1.18-3:20.
A. Les païens se trouvent condamnés, sans excuses, pour avoir refusé la révélation de dieu dans la nature : 1.18-32.
B. Les propres justes et les juifs se trouvent condamnés aussi, sans excuses, pour avoir écouté la révélation de dieu dans la loi, sans la mettre en pratique : 2.1-29.
C. Paul écarte des objections qui mettent en question le droit de dieu de juger : 3.1-8.
D. Conclusion et transition : tous, juifs comme non-juifs, sont indiscutablement injustes, sans excuses et sans autre espoir que la grâce du dieu juste : 3.9-20.

III. Dieu est juste quand il déclare justes des pécheurs : 3.21- 5.21.
A. Dieu justifie des pécheurs de manière juste et gratuite, sans loi ni œuvres, par le moyen de la foi dans le sacrifice du christ : 3.21-31.
B. Dieu a toujours donné sa justice sur la base de la foi (à Abraham et à David, par exemple) : 4.1-25.
C. Dieu est fidèle jusqu'à la fin envers celui qu'il justifie. Il le sauve, le garde, lui donne son esprit et la paix par grâce : 5.1-11.
D. Conclusion et transition : autant celui qui est justifié était un avec Adam dans sa faute et sa condamnation, autant il est maintenant un avec le christ, au bénéfice de son obéissance et de sa justice parfaites : 5.12-21.

IV. Dieu est juste parce qu'il transforme ceux qu'il a justifiés : 6.1-8.39.
A. L'union avec le christ a rendu le croyant capable de refuser le péché : 6.1-14.
B. L'union avec le christ a donné au croyant la capacité et l'obligation de faire ce qui est juste : 6.15-23.
C. L'union avec le christ a changé le statut légal du croyant. Alors qu'avant il était condamné et impuissant devant la loi, aujourd'hui elle est accomplie en lui : 7.1-8.4.
D. L'union avec le christ est aussi l'union avec l'esprit de dieu qui donne au croyant la force d'avoir le dessus sur la nature humaine et qui offre une aide précieuse dans les épreuves : 8.5-27.
E. L'union avec le christ fait partie du plan éternel et immuable de dieu à l'égard du croyant. Celui-ci est donc sécurisé dans son espérance de ressembler au christ, quoi qu'il advienne : 8.28-39.
Annexe au chapitre 8: le saint esprit dans l'épître aux romains

V. Dieu est juste dans son plan souverain de miséricorde qui englobe les nations et Israël : 9.1-11.36.
Comment les chapitres 9 à 11 s'intègrent-ils dans le plan de l'épître ?
Quelle est la pertinence des chapitres 9-11 pour nous ?
A. L'éloignement spirituel d'Israël n'implique pas la faillite du projet de dieu, mais le confirme : 9.1-29.
B. Israël reste cependant responsable de cet endurcissement, ayant rejeté le salut par la foi en christ : 9.30-10.21.
C. L'endurcissement d'Israël ne justifie en rien le mépris envers ce peuple que dieu n'a pas rejeté ; au contraire, dieu conduit l'histoire vers une nouvelle incorporation du peuple élu dans son œuvre de salut : 11.1-27.
D. Conclusion : dieu soit loué pour sa miséricorde souveraine et mystérieuse envers tous : 11.28-36.

VI. Dieu est juste en exigeant des juifs et des non-juifs justifiés l'unité et un comportement éthique d'amour radical : 12.1-15.13.
A. Ceux qui sont justifiés doivent se donner entièrement à dieu, en ne se calquant plus sur la pensée humaine, mais sur celle de dieu : 12.1, 2.
B. Ceux qui sont justifiés sont membres du corps du christ, qu'ils servent avec les capacités particulières que dieu leur a données : 12.3-8.
C. Ceux qui sont justifiés doivent s'aimer avec l'amour parfait et désintéressé du christ : 12.9-21.
D. Ceux qui sont justifiés doivent vivre dans la société : en respectant les autorités 13.1-5 ; en payant leurs impôts 13.6-7 ; en aimant leur prochain 13.8-10, et en se conduisant honnêtement, sans excès, en vue du retour du christ 13.11-14.
E. Ceux qui sont justifiés, juifs et non-juifs, doivent chercher activement l'unité en mettant à l'arrière-plan les questions secondaires qui divisent : 14.1-15.13.

VII. Conclusion : 15.14-16.27.
A. Paul confirme son autorité grâce à son ministère apostolique : 15.14-21. 
B. Paul sollicite la collaboration de l'église de Rome pour la mission en Espagne : 15.22-33.
C. Paul envoie ses salutations, formule une dernière exhortation à l'unité et termine par une bénédiction : 16.1-27.

Annexe
Bibliographie romains

Auteur : Brad DICKSON
Sous-titre : Commentaire biblique
Edition : 16/05/2006
Pages : 384
Format : broché
Dimensions : 14 x 21 cm
ISBN : 2-906090-69-7