Comment émerveiller la prochaine génération par la grandeur de Dieu ? (Kevin DeYoung)

Je vous en supplie, ne harcelez pas la prochaine génération par du simple moralisme, qu’il soit de droite (abstenez-vous de rapports sexuels illicites, allez à l’Église, parlez de votre foi, ne touchez pas à la drogue) ou de gauche (recyclez, creusez un puits, prenez soin des sans-abris, portez un bracelet écolo). L’Évangile ne se focalise pas sur ce que nous devons faire pour Dieu, mais sur ce qu’il a fait pour nous. Allez plutôt dire aux jeunes qui est Dieu et ce qu’il a accompli pour nous.

Apparemment, certains d’entre nous ont une peur bleue de parler de Dieu. Serait-ce faute de connaissances à son égard ? Ou préférons-nous vivre dans la médiocrité ? La connaissance de Dieu ne nous semble-t-elle pas très utile dans la vie ? Je dois moi-même m’efforcer de chasser cette incrédulité de ma propre vie. Si seulement je pouvais davantage croire en la capacité de Dieu à gagner le cœur et l’intelligence de la nouvelle génération ! C’est plus son œuvre que la mienne ou la vôtre. Mettez-le donc au centre et tout autour. Ne prêchez pas vos doutes comme s’il s’agissait d’un mystère. Et ne rabaissez pas Dieu à votre niveau. Si les gens ont faim d’un Dieu de la taille de Dieu, c’est assurément aujourd’hui plus que jamais.

Présentez aux jeunes un Dieu saint, indépendant et, con­trairement à nous, un Dieu qui est bon, juste, riche en colère et riche en grâce. Parlez-leur d’un Dieu souverain, puissant, tendre et sincère. Parlez-leur d’un Dieu qui fixe des limites, d’un Dieu non dilué qui leur donne le sentiment d’être aimés et en sécurité, tout en leur donnant de ressentir leur petitesse et un certain malaise en sa présence. Présentez-leur un Dieu qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté et pour la gloire de son nom, un Dieu dont l’amour est débordant et gratuit, un Dieu qui est digne d’être admiré et craint, un Dieu assez grand pour notre foi, notre espérance et notre amour.

Vos amis, votre Église, votre famille, vos enfants savent-ils que Dieu est au centre de l’univers ? Peuvent-ils se rendre compte qu’il est également au centre de votre vie ?

Imaginez que vous fassiez un rêve. Quelqu’un est assis sur un trône entouré d’un arc-en-ciel. Vingt-quatre hommes se tiennent tout autour du trône. De celui-ci sortent des éclairs et des grondements de tonnerre. À sa base brûlent sept lampes. Une mer de verre s’étend devant lui. Quatre étranges créatures entourent le trône et rendent grâce à celui qui est assis dessus. Les vingt-quatre hommes se prosternent devant lui. Inutile de faire sortir Joseph de sa prison pour avoir la signification de ce rêve. Le trône est le centre littéral et symbolique de la vision. Celle-ci gravite entièrement autour de Dieu.

Ce n’est évidemment pas un rêve ordinaire. C’est la vision de Jean rapportée dans Apocalypse 4. Elle correspond désormais à une réalité. Dieu devrait être pour les jeunes plus essentiel, plus durable et plus important que leur souffrance, leurs craintes, leurs tentations, l’opposition qu’ils rencontrent, leur prestance, leur tenue vestimentaire, leurs amis, leurs jeux vidéos, leurs baladeurs iPods, leurs téléphones portables BlackBerry, ou tout ce que notre culture leur présente comme indispensable. Ce qui est déterminant pour le présent et l’éternité, c’est d’adorer perpétuellement celui qui est assis sur le trône.

En vous efforçant de gagner la nouvelle génération à Christ, vous pouvez l’étonner par votre perspicacité, votre humour ou votre apparence. Mais vous pouvez également l’émerveiller par la grandeur de Dieu. J’ai besoin de quantité de choses dans ma vie. J’ai un programme à suivre, des détails à ne pas oublier et une longue liste de choses à faire. Il me faut de la nourriture, de l’eau et un abri. J’ai besoin de dormir. J’ai aussi besoin de faire plus d’exercice et de mieux me nourrir. Mais voici, mon besoin suprême, et le vôtre également, est de connaître Dieu, aimer Dieu, faire de lui mes délices et lui accorder beaucoup d’importance.

Une occasion inouïe s’offre à nous. La plupart des gens mènent une existence insipide et éphémère. Donnons-leur quelque chose de substantiel au lieu du superficiel. Montrons-leur un grand Dieu capable de donner un sens à leur vie étriquée. Insistons sur la transcendance divine plutôt que sur des banalités. Proposons-leur quelque chose de plus durable et de plus puissant que des accessoires, des gadgets et des jeux. Faisons-leur connaître Dieu.

Imaginez qu’on puisse gagner la prochaine génération pour Dieu en lui montrant davantage qui il est. C’est assez prodigieux pour réussir.

 

Cet article est tiré du livre Émerveillez-les par Dieu par Kevin DeYoung

Article précédent Qu’est-ce que sola Scriptura? (Pascal Denault)
Article suivant Nouveautés : Juin 2017

Commentaires

Sylvie Rodrigue - mai 17, 2017

je rend Grâce à Dieu pour se commentaire intelligent et plein d’humour lorsque j’étais jeune, Dieu ma été présenté juste avec des interdits, ils ont oubliés d’expliqué le pourquoi avant l’interdiction de certaines choses, sinon nous passons à côté de perspectives grandioses dans la Sainte présence de notre Sauveur que de jeunes perdus à cause de cela, mais le bâton du pèlerin avec une foi bien chevillée au cœur fait des miracles.

Laissez un commentaire

* Champs requis