L’Église selon les Écritures (John MacArthur)

À bien des égards, l’Église contemporaine d’Amérique ressemble davantage à une grande entreprise qu’à la description qui en est faite dans le Nouveau Testament. Même les leaders d’églises ressemblent parfois davantage à des dirigeants d’entreprise qu’à des pasteurs doux et humbles. Malheureusement, la Bonne Nouvelle selon laquelle un pécheur peut obtenir d’un Dieu saint le pardon de ses péchés en mettant sa confiance en Jésus-Christ et en y consacrant toute sa vie est souvent éclipsée par les programmes visant la réussite et par un intérêt pour les profits.

Par conséquent, de nombreuses églises sont devenues de simples centres de divertissements aux tactiques efficaces pour attirer les gens, mais qui sont incapables de véritablement servir ces personnes une fois qu’elles fréquentent l’église.

Ce n’était pas la volonté de Dieu pour son église. Dans Matthieu 16.18, Jésus déclare : « je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle ». Remarquez bien la condition du Seigneur à cette grande promesse : « je bâtirai mon Église[1] ». La garantie de Christ n’est valide que lorsqu’il bâtit l’Église à sa manière. En suivant son plan, nous pouvons être certains qu’il accomplit son œuvre par notre entremise et que rien, pas même les portes de l’enfer, ne peut l’arrêter. 

Quel est donc le plan? Il apparaît logique de commencer au tout début, lors de la création de la première église, soit celle de Jérusalem. Tout a commencé le jour de la Pentecôte lorsque le Saint-Esprit est venu habiter 120 croyants qui s’étaient rassemblés dans le cadre d’une réunion de prières. Plus tard le même jour, le Seigneur a ajouté 3 000 âmes (Actes 2.41). Ces novices de la foi n’avaient pas la moindre idée de ce en quoi consistait construire une église. Il s’agissait d’une situation sans précédent; ils n’avaient pas de livre sur l’église, ni même le Nouveau Testament. Malgré tout, l’Église a été fondée selon le désir de Jésus et nous devrions suivre le même modèle aujourd’hui.

De retour au modèle de base : études bibliques, communion et prières

Actes 2.42 présente le plan qu’ils ont suivi : « Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières ». Il s’agit des éléments essentiels qui constituent la fonction et la vie de l’Église. Ils sont tous présentés dans un seul verset!

Il est évident qu’une Église bâtie selon le plan du Maître sera constituée de la matière première appropriée, soit d’une congrégation rachetée. Le verset 41 définit l’Église comme étant composée de « ceux qui acceptèrent sa parole [celle de Pierre] » et de ceux qui persévèrent. L’Église de Jérusalem était remplie de véritables chrétiens, c’est-à-dire de personnes qui persévéraient dans l’enseignement des apôtres.

Si l’Église est construite à la manière de Christ, celle-ci sera rachetée et fortifiée par le Saint-Esprit. Une Église dont les membres ne sont pas sauvés et qui est dénuée du Saint-Esprit ne pourra pas surmonter les obstacles de la satisfaction, de l’amour-propre, l’égoïsme et de l’emprise du péché. Seuls les croyants ont le pouvoir divin de mettre ces choses de côté et de laisser se manifester l’Esprit de Dieu.

Bien que l’Église primitive n’eût pas le Nouveau Testament, elle avait la Parole de Dieu par l’intermédiaire des enseignements des apôtres. L’église de Jérusalem recevait avec dévotion cette Parole. La doctrine constitue le fondement de l’Église. Vous ne pouvez pas expérimenter ce que vous ne connaissez ou ne comprenez pas. C’est pourquoi Paul a donné l’instruction suivante à Timothée : « prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, convaincs, reprends, exhorte, avec toute patience et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine. » (2 Tim 4.2‑3).Ce temps est venu. Si votre église n’enseigne pas la vérité directement à partir de la Bible, comment saurez-vous repérer l’erreur lorsqu’elle se produira? Comment mûrirez-vous? Ne permettez jamais à une personne qui n’est pas prête à diriger la congrégation par l’étude approfondie et appliquée de la Parole de Dieu de se tenir derrière la chaire.

L’objet principal de la communion au temps de l’Église primitive était la fraction du pain, soit le repas du Seigneur. Il s’agissait du symbole le plus approprié de communion des membres des Églises, car il leur rappelait le fondement de leur unité, c’est-à-dire le salut en Christ et le respect de la doctrine enseignée par les apôtres. Si vous partagez ces éléments en communs avec d’autres croyants, le repas du Seigneur (la cène) est également le symbole le plus approprié de votre communion.

Nous mangeons et buvons en souvenir de l’amour sacrificiel de Christ qui l’a mené à la croix. Dans le cadre de votre fraternité, prenez l’habitude de pratiquer le même type d’amour dont Christ a fait preuve envers vous. Vous pouvez concrètement donner votre vie à ceux que Dieu met sur votre chemin. Avez-vous l’habitude de prier pour d’autres croyants? Les encouragez-vous, les édifiez-vous et répondez-vous à leurs besoins physiques? Les aimez-vous suffisamment pour les confronter lorsqu’ils pêchent? Il s’agit là des éléments marquants de la véritable communion chrétienne. Voilà ce à quoi devrait ressembler l’Église.

Actes 2.42 affirme que les croyants persévéraient dans la prière. Malheureusement, ce même dévouement est souvent négligé de nos jours. Les églises peuvent remplir leurs bancs en offrant activités de divertissement, mais lorsqu’il est question d’une réunion de prières, seul un petit groupe des plus fidèles se rassemble. Les premiers chrétiens se rappelaient la promesse de Christ : « Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai » (Jean 14.14). En dépendant de Christ, ils ont obtenu des résultats stupéfiants (Actes 2.43-47).

Des églises construites selon le modèle : émerveillement, amour et joie

Que se passe-t-il lorsque de véritables croyants persévèrent dans l’enseignement biblique, la communion spirituelle et la prière? Dans Actes 2.43, il est écrit : « Chacun ressentait de la crainte ». La crainte, selon le mot grec, fait référence à la vénération. Le terme est utilisé à des moments particuliers lorsque les gens sont frappés d’émerveillement par quelque chose de divin ou de puissant qui défie la raison humaine.

Votre église devrait insuffler la crainte au sein de votre collectivité, comme l’a fait la première église. Le verset 43 explique que tous étaient dans la crainte « car Dieu accomplissait beaucoup de prodiges et de miracles par l'intermédiaire des apôtres ». Bien que les miracles et les prodiges du temps des apôtres ne soient plus nécessaires maintenant que la Parole de Dieu est complète, le pouvoir de Dieu est toujours mis en évidence. Qu’y a-t-il de plus miraculeux que de donner la vie à des personnes qui sont mortes au péché? Dieu guérit les blessures, réunit les familles déchirées et libère de l’esclavage du péché par Christ. Bref, il transforme des vies. Lorsqu’une Église suit le plan de Dieu, celui-ci accomplit des merveilles dans la vie de chacun et le monde en est témoin.

L’Église primitive était remplie d’amour– ses membres « partageaient entre eux tout ce qu'ils possédaient » (verset 44). Les membres de l’Église primitive avaient des droits de propriété – les croyants ne vivaient pas en commune, mais personne ne gardait un bien au détriment de son prochain qui était dans le besoin. Les verbes grecs du verset 45 traduit par « vendaient » et « répartissaient » démontrent qu’ils vendaient et partageaient leurs ressources selon les besoins. Ce type d’amour sacrificiel est le résultat de l’œuvre de Dieu dans le cœur des croyants fidèles qui suivent son plan.

Le Seigneur bénit ceux qui œuvrent selon son plan. Premièrement, il remplit son église fidèle de joie (verset 46) et de louanges (verset 47). Comment ne pas être heureux lorsque nous sommes témoins de l’œuvre de Dieu au milieu de nous? Comment ne pas nous réjouir lorsque nous observons Dieu utiliser notre église pour susciter un impact éternel dans le monde? Deuxièmement, le Seigneur ajoute des membres à l’Église. Actes 2.47 se termine ainsi : « le Seigneur ajoutait chaque jour à leur groupe ceux qu'il amenait au salut ».

Je veux voir l’Église grandir et je sais que vous partagez ce même désir. Je prie pour que nous laissions Dieu bâtir son Église à sa façon pendant que nous espérons le retour du Seigneur. Si vous voulez tirer le meilleur parti de votre église, vous n’avez qu’à suivre le plan et à encourager les leaders de votre église à faire de même.

[1] L’italique vient de l’auteur

Article précédent Luther : conscience et prise de position (Kevin DeYoung)

Commentaires

buy generic cialis online - août 21, 2020

75 Mg Sublingual Tadalafil unceldundunk https://apcialisz.com/ – Cialis Cinguith Levitra Moins Cher En Ligne Bubunior Cialis chepters Viagra Orders Overnight Delivery

buy cialis - août 4, 2020

Find Doryx Express Delivery unceldundunk https://ascialis.com/ – buying cialis online Cinguith Propecia Alquiler Bubunior Cialis chepters Cialis Et Cancer De La Prostate

francis guebenne - septembre 20, 2017

je cherche less nouveaux livres

Laissez un commentaire

* Champs requis