Les leaders sont des lecteurs (Albert Mohler)

Cet article est tiré du livre La conviction de diriger par Albert Mohler 


En général, nous devons éviter les clichés, mais l’affirmation selon laquelle les leaders sont des lecteurs y fait exception. Leader et lecteur sont indissociables. La raison en est simple : il n’existe aucun autre moyen que la lecture efficace pour développer et entretenir l’intelligence nécessaire à la tâche de diriger.

Je devine que vous le saviez déjà. Après tout, vous êtes en train de le lire dans un blogue. Votre bureau doit probablement compter des piles de livres, de magazines et de journaux qui n’attendent que d’être lus, et votre porte-documents est certainement rempli de documents à lire. Des pensées intelligentes, des idées et des informations doivent constamment alimenter le leadership. Il est impossible d’acquérir les fondements du leadership sans lire.

Les leaders lisent même lorsque personne ne semble lire. L’auteure Mary Higgins Clark a déjà été agente de bord pour la compagnie aérienne américaine Pan American. À cette époque, Mme Clark avait remarqué qu’en vol, presque tous les passagers lisaient un livre. « Maintenant, raconte-t-elle, tout le monde a un ordinateur ou regarde la télévision. »

Tous sauf les leaders. L’explosion de livres et d’articles sur le leadership témoigne du fait que les leaders sont des lecteurs et des consommateurs avides de tout ce qui est écrit. Diriger par conviction demande un engagement encore plus profond envers la lecture et requiert la discipline mentale développée par une habitude de lecture assidue et efficace. Pourquoi? Parce que les convictions doivent être entretenues par une activité mentale constante. Le leader analyse, prend en considération, définit et confirme sans cesse les convictions qui gouverneront son leadership.

Soigner et nourrir nos convictions

Les convictions sont à la fois le produit de l’esprit et du cœur. Les croyances comportent une composante émotionnelle ainsi qu’intellectuelle. La tradition chrétienne traite en abondance de l’engagement envers la foi comme une affaire de cœur. Les convictions chrétiennes s’emparent de notre esprit et de notre cœur grâce à l’enseignement chrétien et à la prédication de la Parole de Dieu. En effet, la plupart d’entre nous acquièrent leurs convictions les plus fondamentales de cette façon. Nous les entendons, elles nous sont révélées dans la Bible, puis nous y croyons.

Cependant, les chrétiens en croissance ne font pas qu’écouter, ils lisent également. Nous pouvons apprendre beaucoup de ce que nous entendons, mais l’apprentissage par l’écoute a ses limites. Lire des mots est différent que de les entendre. Habituellement, si nous entendons un texte récité pour ensuite le lire, nous remarquons bien des détails que nous n’avions pas relevés à la lecture à voix haute.

Les leaders savent que la lecture est essentielle, car il s’agit du principal moyen de développer et d’approfondir leur compréhension. C’est pourquoi les leaders apprennent à consacrer beaucoup de temps à la lecture. Notre esprit doit être nourri d’un flux constant d’informations si nous comptons diriger. Rien ne peut remplacer la lecture pour produire ce flux. Elle enrichit et raffine les convictions, surtout lorsque nous la « filtrons » à travers l’analyse basée sur une vision du monde. Les leaders ont ce devoir de développer et de concrétiser leur vision. Un lecteur attentif ne lit pas simplement pour collecter des données. Le leader apprend à investir davantage dans la lecture en tant que discipline afin d’acquérir une pensée critique.

Comment doit-on lire?

Vous êtes déjà un lecteur, mais comment pouvez-vous perfectionner cette compétence pour qu’elle vous soit plus profitable? La lecture est comparable à toute autre compétence. La plupart des gens sont satisfaits de n’y avoir recours que dans une moindre mesure. Pour certains, lire est un talent naturel, tandis que d’autres font davantage d’efforts pour acquérir cette compétence. La clé du succès consiste à s’améliorer tout au long de la vie.

Votre souci premier devrait être d’abord de lire pour comprendre. Sinon, votre lecture ne contribuera que très peu à votre vie et à vos aptitudes en matière de leadership. Avant de commencer à lire un livre, posez-vous quelques questions à son sujet. De quel type de livre s’agit-il? Pour la plupart des lecteurs, la lecture d’un roman de fiction est très différente de celle d’un traité de sciences économiques. À quel point son contenu est-il dense? Certains livres et articles peuvent se lire très rapidement, tandis que d’autres nécessitent beaucoup plus de temps. Que devez-vous savoir sur l’auteur? Quels sont l’objectif et le sujet abordés par son livre? Pourquoi l’avez-vous intégré à votre liste de lecture?

Établissez vos propres règles et habitudes de lecture. Ne vous préoccupez pas de ce qu’un quelconque enseignant vous a raconté il y a des années. J’aime bien commencer par la couverture et la table des matières d’un livre. La couverture d’un livre servait principalement à le protéger, mais elle contient aujourd’hui un nombre important d’informations, que ce soit une courte biographie de l’auteur ou des renseignements sur l’éditeur. La table des matières, si elle est bien structurée, est en quelque sorte le plan du livre. La lecture est beaucoup plus efficace si le lecteur connaît au préalable l’orientation du livre.

Vous devriez lire un livre ou un article en fonction de sa valeur. Si vous n’avez pas l’impression que le livre apporte quelque chose à votre vie et à votre leadership, mettez-le de côté. Le monde est rempli de livres et d’autres matériels de lecture. À cet égard, le temps est plus important que l’argent. Le livre vous amène-t-il à réfléchir? Avez-vous l’impression qu’il vous inspire de nouvelles idées alors que vous le lisez? Si c’est le cas, continuez à le lire. Sinon, refermez-le et choisissez-en un autre.

Apprenez à lire de manière analytique. La lecture n’est pas qu’un échange d’informations et d’idées. Il s’agit d’une conversation entre l’auteur et le lecteur. La lecture est une sorte de conversation silencieuse, mais intense. Alors que vous lisez, interrogez l’auteur et filtrez le contenu du livre au moyen de vos convictions. Discutez avec le livre et son auteur au besoin. Acceptez son opinion et développez-la lorsque c’est à propos.

Utilisez le livre comme un bloc-notes. Autrement dit, écrivez dans vos livres. Appropriez-vous le livre en y inscrivant des points d’accord et de désaccord, en surlignant les parties les plus importantes du texte, en soulignant et en dessinant lorsque vous en sentez le besoin. À moins que la copie du livre que vous tenez entre les mains ait une valeur historique ou émotionnelle, ne vous limitez pas dans vos annotations. Inscrire des notes dans vos livres ajoute beaucoup de valeur à votre lecture, vous aide grandement à en mémoriser le contenu et contribue au développement de votre pensée. Je peux relire un livre que j’ai lu il y a très longtemps et le revivre comme si c’était la première fois que je le lisais. Mes notes et mes commentaires le rendent possible. Lorsque je relis un livre, il m’arrive souvent d’être frappé de le lire d’une façon différente en inscrivant des notes à côté d’autres passages et en posant de nouvelles questions à l’auteur.

Lire de façon analytique signifie également que nous évaluons la crédibilité et la clarté de la pensée de l’auteur. L’auteur a-t-il les compétences et l’autorité d’avancer ces arguments ou de parler de cette information? Les arguments répondent-ils aux critères de vérité, d’honnêteté et de pertinence? Les affirmations sont-elles fondées sur des preuves et un raisonnement crédibles? Il s’agit là de questions essentielles que devrait se poser un lecteur sur un livre. Vous pourriez aussi poser les questions suivantes : quel était l’objectif de l’auteur en écrivant ce livre? Qu’est-ce que j’espère tirer de cette lecture?

Devriez-vous lire lentement ou rapidement? Tout dépend de votre style de lecture et de la nature du livre. Certains lecteurs peuvent lire très rapidement tout en retenant de l’information et être stimulés à une réflexion féconde. D’autres lecteurs ont besoin de plus de temps. Peu importe la catégorie dans laquelle vous vous situez, continuez à lire et à développer votre technique de lecture tout au long de votre vie. De même, certains livres peuvent être lus assez rapidement, tandis que d’autres requièrent plus de temps. L’un de mes amis classe certains livres dans la catégorie de ceux « qu’on lit dans la baignoire », des livres au contenu plus léger que l’on peut lire presque partout et n’importe quand. En outre, il y a des livres qui exigent une lecture résolue et attentive, qui peuvent mettre l’esprit et la mémoire à l’épreuve. Lisez ce type de livres plus lentement.

Lorsque vous le pouvez, lisez par plaisir. Le romancier James Patterson conseille sagement aux parents de découvrir le type de livres qui plaît à leurs enfants, et de les laisser grandir et s’émerveiller de cette lecture. Une fois qu’ils seront tombés amoureux de la lecture, cet amour peut s’étendre à d’autres catégories de livres. Les enfants qui ne prennent jamais plaisir à la lecture deviennent rarement de bons lecteurs. Le même principe s’applique aux adultes. Nous pouvons nous entraîner à aimer la lecture.

Que doit-on lire?

Vous devriez lire comme vous mangez. En d’autres mots, prêtez attention à votre régime. La lecture prioritaire d’un chrétien est la Parole de Dieu. Notre maturité spirituelle ne surpassera jamais notre connaissance de la Bible, ce qui constitue un principe particulièrement important pour les leaders chrétiens. Outre cette lecture, les leaders chrétiens devraient lire des livres chrétiens sérieux, soit des livres qui visent la santé spirituelle et la réflexion profonde. Au haut de la liste devraient se trouver les classiques de la pensée et de la dévotion chrétienne.

À cet égard, vous devriez accorder la priorité aux vieux livres. C. S. Lewis, qui voulait certainement que les gens lisent des livres contemporains, conseillait fortement aux lecteurs d’accorder leur préférence aux vieux livres: « Naturellement, puisque je suis moi-même un écrivain, je ne souhaite pas que les lecteurs cessent de lire des livres modernes. Cependant, s’ils devaient choisir entre le nouveau et le vieux, je leur conseillerais de lire de vieux livres2. » Lewis explique que les vieux livres ont prouvé leur valeur par leur survie et leur influence. Voilà un excellent conseil.

Les leaders devraient-ils lire des romans de fiction? De nombreux leaders en sont incertains, mais la réponse est indéniablement « oui ». Les leaders ont besoin de lire des romans de fiction pour le plaisir, pour apprendre et pour le contexte lui-même de l’histoire. La fiction est importante, car elle permet au lecteur de vivre à l’époque, la vie et la pensée de quelqu’un d’autre. Les romans et les nouvelles peuvent être puissants, raconter une histoire avec force. Tout en prenant plaisir à lire le récit, les leaders apprennent aussi à améliorer leurs propres présentations narratives et leur aptitude à communiquer.Le régime de lecture du leader devrait comporter un large éventail de sujets, bien que la plupart investissent d’abord dans les livres les plus pertinents en ce qui a trait à leur travail et à leur mission. Le leader devrait apprendre à consulter les critiques et les annonces de livres dans les grands journaux, les magazines et les sites Internet. Bien entendu, bon nombre des livres qui comptent le plus pour nous sont ceux que des amis nous ont recommandés. Lorsque des leaders se rencontrent, les livres font généralement partie de la conversation.

Il en va de même, dans une large mesure, pour ce qui est des meilleurs ouvrages non romanesques. Les leaders sont de grands consommateurs de biographies historiques. Leur instinct naturel les amène à se renseigner sur les leaders du passé afin de s’approprier leurs forces et d’éviter leurs faiblesses. Cependant, un leader sage allongera sa liste de sujets pour y inclure l’histoire, les sciences économiques, l’actualité et la politique. Ajoutez à cela le nombre croissant de titres d’affaires et de gestion publiés chaque année. Évidemment, aucun leader ne peut les lire tous, mais les meilleurs livres devraient faire partie de sa liste.

Qu’en est-il des journaux, des magazines et des bulletins d’information? Un leader qui a du potentiel sait que ces lectures sont également importantes. Malgré le nombre décroissant des journaux imprimés en diffusion, ils demeurent très influents et informatifs. En règle générale, les leaders qui veulent rester au diapason de l’actualité devraient lire le New York Times, le Wall Street Journal et le USA Today, ainsi que le journal de leur localité. Le New York Times et le Wall Street Journal sont les journaux les plus influents des États-Unis et ils s’équilibrent généralement l’un l’autre en matière de point de vue et de couverture médiatique. Ils offrent tous deux une couverture de l’actualité complète et la qualité d’analyse que recherchent les lecteurs – même lorsque les leaders sages prennent en considération le parti pris éditorial des journaux. Le USA Today offre un résumé des nouvelles. Le journal de votre localité est le meilleur guide des affaires locales. Ces journaux peuvent être lus rapidement ou lentement, selon le temps et l’intérêt que vous avez. Vous pouvez être certains d’une chose : les leaders les plus influents du monde des affaires, du monde universitaire, de la politique, du monde du spectacle et des médias lisent ces journaux quotidiennement.

Si les journaux représentent la source première de rapports et d’analyses, les magazines et les bulletins de nouvelles les secondent. Les hebdomadaires d’information et les magazines importants à caractère intellectuel sont extrêmement influents en ce qui a trait à la culture populaire. Le leader devrait planifier un régime de lecture qui comprendra ce type de matériel, mais souvenez-vous que le contenu de la plupart des magazines deviendra rapidement obsolète. En plus de se tenir au courant des nouvelles, les leaders acquerront des compétences en communication et en écriture grâce aux meilleurs magazines et périodiques. La rédaction de ces périodiques est souvent vive et expressive en vue d’attirer et de maintenir l’attention du lecteur. Le leader sage doit communiquer de la même manière.

Quand doit-on lire?

Vous n’aurez jamais assez de temps pour lire tout ce que vous voulez lire ni même pour tout ce que vous pensez devoir lire. Continuez simplement à lire. Réservez des moments pour la lecture et occupez tous vos temps libres à la lecture. Gardez du matériel de lecture avec vous en tout temps ou, du moins, à portée de la main. Les voyages, bien qu’ils m’enlèvent du temps pour faire d’autres activités, me permettent souvent de lire. Certains livres peuvent se lire au cours d’un vol ou deux. En respectant vos préférences, adoptez des habitudes qui vous permettront d’optimiser votre lecture et sa valeur.

Gardez une pile de livres prêts à être lus et prenez-en quelques-uns avec vous lorsque vous comptez voyager. Gardez-en un dans votre mallette pour le lire lorsque vous devez patienter à l’aéroport ou au bureau du médecin. 

Lisez, si cela vous est possible, dans les moments où vous pouvez mémoriser ou réfléchir d’une façon productive. Pour certaines personnes, ce moment peut être tôt le matin et, pour d’autres, tard le soir. Certains moments de l’année sont des occasions propices à la lecture, comme les vacances et les jours fériés. Je juge utile de planifier des projets de lecture. Chaque année, j’en planifie deux ou trois en vue de comprendre davantage un enjeu ou un domaine de connaissances particulier. Élaborez une courte liste de livres portant sur un domaine et essayez de les lire. Vous serez surpris du nombre que vous pouvez lire en un an.

Je vous conseille aussi de diviser votre plan de lecture en trois catégories. La première section devrait comprendre les livres que vous devez lire. La deuxième devrait comprendre les livres que vous devriez lire. Puis, la dernière section devrait contenir les livres que vous voulez lire. En y réfléchissant, vous aurez ainsi une meilleure idée de l’ordre à suivre. En ayant cette structure en tête, vous serez davantage en mesure de planifier votre temps de lecture. 

Lisez avec discernement

Les leaders chrétiens apprennent à lire avec discernement grâce à leurs convictions les plus profondes. L’analyse constante d’une vision du monde devient un réflexe à mesure que le leader développe l’aptitude et la compétence du discernement spirituel. Mettez à l’épreuve tout ce que vous lisez en l’analysant sous l’optique de la vérité biblique et de vos convictions. Sachez que vos réflexions les plus édifiantes et productives surgiront souvent à la lecture d’un auteur avec lequel vous n’êtes pas d’accord, même à travers une réflexion et un discernement critique. Ceux qui veulent diriger avec conviction doivent lire avec conviction.

Article précédent Le Saint-Esprit et l’Église (R.C. Sproul)
Article suivant Qu’est-ce que la foi ? (R.C. Sproul)

Laissez un commentaire

* Champs requis