Connexion
Mot de passe oublié ?
ou Créer un compte
Publications Chrétiennes 
Recherche

Trois erreurs sur la trinité à éviter (Olivier Favre)

Publié le 12-02-2017 par Daniel Henderson | 0 commentaires

Cet article est tiré du livre Le bon fondement par Olivier Favre


Tout au long de l’histoire de l’Eglise, certains ont tenté d’expliquer la Trinité d’une façon simple, comme le font encore bon nombre de sectes aujourd’hui. Mais toute simplification des données bibliques nous entraîne dans l’hérésie.

Alors évitons le « trithéisme », l’erreur qui consiste à dire qu’il existe trois dieux, ou une multiplicité de dieux, comme le font les Mormons par exemple.

Evitons le « monarchisme », selon lequel il existe une supériorité d’une personne divine sur les autres au sein de cette Trinité. C’est ce qu’affirment, par exemple, les Témoins de Jéhovah et bon nombre de théologiens modernistes qui ont réduit Jésus-Christ, notre Seigneur, à un simple être humain.

Evitons ensuite le « modalisme », pour lequel les trois personnes mentionnées par la Parole de Dieu ne seraient que trois modes de révélation d’un Dieu unique, qui se serait présenté à tour de rôle comme Père, puis comme Fils, et enfin comme Saint-Esprit, l’un excluant les autres. Le récit du baptême du Seigneur permet de réfuter cette théorie. Le modalisme est enseigné par la secte Branhamiste.

Notons encore que des religions comme l’Islam et le Judaïsme, qui ont tant voulu maintenir l’unité et l’unicité de Dieu, doivent nier une partie de la révélation biblique.

Prenons garde de ne pas simplifier ni rejeter la doctrine de la Trinité, au risque de nous éloigner de l’enseignement biblique. Gardons-nous de réduire ce Dieu si grand à notre raisonnement humain limité. Ce serait de l’orgueil et de l’incrédulité.

Commentaires

 

Laissez un commentaire

Aller en haut