Passer au contenu

Comment répondre aux grandes questions de la vie ?

par Impact
En rupture de stock
5,95 $
Disponibilité: translation missing: fr.general.icons.icon_check_circle icône En rupture de stock

Notre culture ne peut offrir aucune réponse claire concernant l’origine et le sens de la vie. L’approche apologétique rigoureuse de Voddie Baucham montre que seule la Bible possède les réponses !

Si vous désirez commander une grande quantité de ce tract d'évangélisation, écrivez-nous au info@pubchret.org

Texte complet

Chaque être humain s’est déjà posé, se pose ou se posera ces quatre questions fondamentales au cours de sa vie : Qui suis-je ? Pourquoi j’existe ? Qu’est-ce qui ne va pas dans le monde ? Comment améliorer ce qui ne va pas ? Même si ces questions ne sont pas toujours posées à haute voix, l’âme de tout un chacun se débat avec ces interrogations.

Permettez-moi de répondre à ces questions du point de vue de notre culture, dans un premier temps, puis selon la Bible.

DU POINT DE VUE DE NOTRE CULTURE

Qui suis-je ? Nous sommes un accident, une erreur. Nous sommes simplement l’évolution d’un singe glorifié, le résultat d’un processus d’évolution aléatoire, et c’est tout. Nous n’avons pas d’histoire, et aucun raisonnement n’est à l’origine de notre existence. Nous n’avons aucun but. C’est la réalité pathétique de la théorie de l’évolution. Si l’on pousse l’idée jusqu’à sa conclusion logique, les êtres humains n’ont aucune valeur. Finalement, nous ne sommes rien.

Pourquoi j’existe ? Nous existons pour consommer et profiter. C’est la seule chose qui compte. Lorsque le célèbre philanthrope John D. Rockefeller a été interrogé au sujet du montant d’argent qu’il faut posséder pour en avoir suffisamment, il a répondu d’une manière aussi honnête qu’aucun homme ne l’a jamais été : « Juste un peu plus. » Consommons et profitons ; c’est la raison pour laquelle nous existons.

Qu’est-ce qui ne va pas dans le monde ? Les gens sont, soit insuffisamment éduqués, soit insuffisamment gouvernés ; voilà ce qui ne va pas dans le monde. Soit les gens n’en savent pas assez, soit ils ne sont pas assez surveillés.

Comment améliorer ce qui ne va pas ? La solution se trouve dans le développement de l’éducation et dans la hausse du pouvoir mis entre les mains du gouvernement. Il faut donc enseigner et donner davantage d’informations aux gens. Comment combattre le sida ? En encourageant la sensibilisation au sujet du sida. Comment combattre le racisme ? En dispensant un enseignement contre la haine. Et que faire à l’égard de l’homme qui bat sa femme ? Il faut l’obliger à suivre des cours qui lui apprendront à gérer sa colère. En informant les gens, tout ira bien.

Les réponses fournies par notre culture ne suffisent pas et nous laissent sur notre faim. Voyons maintenant comment la Parole de Dieu, la Bible, répond à ces mêmes questions.

SELON LA BIBLE

Qui suis-je ? Nous ne pouvons savoir qui nous sommes tant que nous n’avons pas découvert qui est Jésus-Christ. Jésus « est l’image du Dieu invisible […] en lui ont été créées toutes les choses […] tout a été créé par lui et pour lui » (Colossiens 1.15,16). Il est la représentation exacte de Dieu. Christ est Dieu qui s’est fait chair. Il est Dieu sur cette terre ; il est Dieu avec nous, parmi nous. La Bible déclare que nous sommes créés par Dieu, à son image et à sa ressemblance (Genèse 1.26). Nous ne sommes donc pas le résultat d’un processus aléatoire. La Bible dit que, peu importe que nous soyons grands et beaux ou petits et moins beaux, que notre corps fonctionne parfaitement bien ou qu’il soit gravement déformé, nous sommes le couronnement de la gloire de Dieu et, par conséquent, nous avons une dignité, une valeur et une utilité intrinsèques.

Pourquoi j’existe ? « Tout a été créé par lui et pour lui […] afin d’être en tout le premier » (Colossiens 1.16b‑18). Le but de toute chose est d’apporter gloire et honneur à Jésus-Christ. C’est pour cela que nous existons. Dès lors, contrairement à ce qu’en dit notre culture, la raison de notre existence va bien au-delà de la consommation et du plaisir.

Qu’est-ce qui ne va pas dans le monde ? Moi. Vous. Bien que nous soyons le couronnement de la gloire de Dieu, créés pour vivre ainsi que pour glorifier et honorer Jésus-Christ, nous sommes hostiles et désobéissants envers celui par qui et pour qui nous avons été créés. « Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie » (Ésaïe 53.6). La Bible appelle « péché » cette désobéissance à l’égard de Dieu, et affirme que « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3.23). Pour résumer, le péché est réellement à la base de ce qui ne va pas dans le monde.

Comment améliorer ce qui ne va pas ? Le péché, représentant ce qui ne va pas dans notre monde, ne peut être transformé que par la mort expiatoire et substitutive du Christ. « Il [Jésus] vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui comme saints, sans défaut et sans reproche » (Colossiens 1.21b,22). En effet, il n’y a aucun autre moyen d’être réconcilié avec Dieu. « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4.12).

Dans la Bible, il est écrit : « Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Corinthiens 5.21). Aucun autre accomplissement n’aurait pu permettre à Dieu d’être à la fois celui qui est juste et celui qui nous justifie. Ainsi, dans sa miséricorde, Dieu le Père a puni son Fils à notre place afin de satisfaire sa juste colère contre le péché. Notre seul espoir est de croire en Jésus, qui a été crucifié pour nous et qui est ressuscité (voir 1 Corinthiens 1.23 ; 15.3,4). L’Agneau de Dieu sans péché a donné sa vie pour payer une dette qui n’était pas la sienne, au nom de pécheurs qui ne pourront jamais le rembourser.

LA RÉPONSE ULTIME

Ces deux types de réponses – du point de vue de notre culture et selon la Bible – lorsqu’elles sont placées côte à côte, révèlent quelque chose de très intéressant. Avec les réponses données du point de vue notre culture, nous nous retrouvons sans valeur, vide et sans espoir. Nous recherchons, par nos propres moyens, la satisfaction… que nous ne trouverons jamais. Cependant, la Bible dit que nous sommes précieux, que nous avons un but, et que nous avons été rachetés.

La seule façon de changer ce qui ne va pas dans notre vie est de croire ce que dit la Bible. Nous devons croire que Jésus a subi à notre place la punition pour nos péchés en mourant sur la croix en tant que substitut pour nous. Nous devons également croire qu’il est ressuscité des morts trois jours après, montrant ainsi que l’Éternel a accepté sa mort sur la croix comme paiement de la dette du péché dont nous étions redevables à l’égard de Dieu. Si nous croyons que cela est vrai, nous devons nous repentir (nous détourner complètement) de notre vie de pécheur et placer notre foi en Jésus-Christ. Dieu promet que, si nous confessons de notre bouche le Seigneur Jésus, et si nous croyons de tout notre cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, nous serons sauvés (Romains 10.9).

Christ est donc la réponse aux grandes questions de la vie. Ceux qui marchent selon les plaisirs de ce monde ne seront jamais satisfaits par les réponses que l’on y trouve. Christ est le seul qui puisse répondre à nos questions et nous satisfaire. Lui avez-vous confié votre vie ?

Détails

Titre original Life's Ultimate Questions
Auteur : Voddie Baucham Jr.
Édition : Impact
Parution : septembre 2021
ISBN : 978-2-89082-469-0
Pages : 7
Dimensions : 3,5" x 5,37"
Poids : 110 g

Mots-clés : traité, tract

Customer Reviews

No reviews yet
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)