Voici pourquoi David Powlison a écrit le livre, Dire la vérité avec amour

C’est pourquoi aussi nous prions continuellement pour vous, afin que notre Dieu […] accomplisse par sa puissance tous les desseins bienveillants de sa bonté et l’oeuvre de votre foi                                    (2 Th 1.11)

Il est assez difficile de penser correctement, mais il est encore plus difficile de vivre correctement. Le livre, Dire la vérité avec Amour parle de la manière dont nous devrions vivre ensemble. Quelles devraient être la qualité et la dynamique de nos relations avec les autres ? Qu’est-ce qui est juste et vrai, bon et aimable, attentionné et désirable ? Voilà ce que nous recherchons.

Cet ouvrage examine également la manière dont nous pouvons vivre. Bien sûr, nos réalisations sont imparfaites, vacillantes et inconstantes, mais, par la grâce de Dieu, nous pouvons y parvenir dans une certaine mesure. Nous pouvons aller de l’avant dans cette direction et grandir dans ce domaine. Le moindre progrès produit une pure joie, un trésor durable et une radieuse sagesse. C’est ce que nous souhaitons.

Cet ouvrage examine également la manière dont nous allons vivre. Quand tout ce que nous pouvons à peine imaginer deviendra réalité, nous pourrons savourer pleinement ce que nous avons déjà goûté dans une moindre mesure. Nul oeil n’a vu, nulle oreille n’a  entendu, nul coeur n’a imaginé ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment ; pourtant Dieu nous laisse entrevoir ces choses.

Cet ouvrage examine aussi la façon dont nous nous traitons les uns les autres, la manière dont nous nous entraidons et travaillons ensemble. Il parle de relations constructives : comment nous conseiller et nous encourager réciproquement. Il explique ce qu’est vraiment l’Église : comment grandir ensemble. La requête de Paul mentionnée précédemment dans 2 Thessaloniciens reconnaît que même notre désir pour ce qui est juste compte. Il est préférable de vouloir ce qui est juste plutôt que ce qui est mal, plutôt que d’ignorer ce qui est juste et de ne pas s’en soucier. Nous échouerons peut-être en essayant de traduire nos bonnes intentions en actes, mais les intentions sont quand même importantes. Même notre « volonté de lui plaire » ou désirer ce qui est juste est quelque chose que Dieu produit en nous. En effet, nous pouvons demander : « Père céleste permet que nos bonnes intentions s’accomplissent pour ta gloire. »

Ce livre parle des bonnes intentions. Voici comment l’exprime le chanteur James Ward: « La foi s’empare d’une vision, et un rêve se transforme en mission ». Cet ouvrage présente une vision qui cherche son accomplissement dans la mission. Je vais décrire une direction et tracer quelques pas dans cette direction. L’orientation est importante. En effet, nous pouvons demander : « Seigneur, pour la gloire de ton nom, fais de l’oeuvre imaginée par la foi une réalité. »

CONSEIL ET COUNSELING

Dire la vérité avec amour s’appuie sur un autre livre intitulé Vers une relation d’aide renouvelée. Ce précédent ouvrage proposait d’amener chacun à penser d’une façon juste. J’avais cherché à présenter une application concrète des Écritures et à réinterpréter les luttes de la vie quotidienne à travers le regard de Dieu. Cet ouvrage parlait de « conseils », c’est-à-dire quelles sont les vérités que nous devons partager aux autres. Ce deuxième livre parle de « counseling », c’est-à-dire comment partager ces vérités avec amour. La première partie cherchera à montrer comment dire la vérité avec amour en vue d’exceller dans le ministère du counseling. La seconde partie martèlera des moyens de façonner et de remodeler les communautés de foi afin que l’Église devienne ce qu’elle devrait être. En d’autres termes, ce livre décrit la manière de bien vivre nos relations avec les autres. Nous allons entrevoir les dynamiques primordiales d’une relation et esquisser la forme des communautés qui cherchent à développer de telles relations.

Il est difficile de bien accomplir le ministère du counseling. Comment converser avec les autres de manière à avoir un impact positif ? Comment comprendre les problèmes de la vie afin de proposer une aide efficace ? Nous savons tous qu’un counseling sage, mutuel, qui change des vies implique de « [professer] la vérité dans l’amour […] quelque bonne parole qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent [et de s’exhorter] les uns les autres chaque jour » (comme l’indiquent Éphésiens 4 et Hébreux 3). Mais comment faire quelque chose qui est à la fois si facile à dire et si difficile à faire ? Un modèle de counseling conçoit les relations et les méthodes en vue de faciliter le processus de transformation.

Il est difficile de bien gérer l’Église. L’Église devient si facilement... (remplissez les blancs par ce qui vous est familier). Cependant, Jésus étant plein de grâce et de vérité, il doit être possible de former des communautés pleines de grâce et de vérité. Le développement d’un counseling sage, mutuel, qui change des vies, est la preuve que tout le reste dans l’Église accomplit ce qu’il est censé faire. Chaque modèle de counseling implique un « système de diffusion », une structure sociale. Les idées et les pratiques peuplent les institutions. La structure institutionnelle la plus merveilleuse que nous puissions imaginer est une communauté qui vit une relation de réciprocité telle que décrite dans Éphésiens 4 entre le leadership pastoral et chacun des membres.

Ce livre n’est pas une prédication textuelle sur Éphésiens 4, ou plus exactement sur des paroles que nous identifions maintenant comme étant celles d’Éphésiens 3.14 et 5.2. Néanmoins, elles sont l’idée maîtresse qui façonne ces pages. Prenez une poignée de versets dans une direction ou l’autre dans Éphésiens 4 (appelons cela « Éphésiens 4+ ») et vous comprendrez à la perfection une demi-douzaine de questions qui remplissent les livres des bibliothèques. Ces questions réfléchissent à l’équilibre entre la puissance immédiate de Dieu et nos décisions importantes, entre notre foi dépendante et notre amour actif, entre notre expérience individuelle et la dynamique d’un groupe social, entre le leadership et la réciprocité au sein d’un groupe social, entre la dynamique destructrice du péché dans les relations et la dynamique positive de l’amour bienveillant, entre les vestiges du péché et l’amour émergeant. Voilà six questions qui nous laissent continuellement perplexes. Paul ne répond pas tant à ces questions ; il illustre plutôt comment les réponses se manifestent dans la réalité de tous les jours. Les paroles que Christ transmet par l’intermédiaire de son messager seront parfois citées, mais elles vont surtout déterminer la structure vivante et invisible à l’origine de cet ouvrage. Nous pourrions dire qu’Éphésiens est l’appareil cardiovasculaire et les systèmes neuroélectrique et musculo-squelettique de tout ce qui se trouve dans les pages suivantes. Dans cette révélation spectaculaire, nous voyons les éléments essentiels d’une Église qui fonctionne comme une communauté caractérisée par la dynamique d’un counseling mutuel et fructueux.

Nous pourrions aussi le dire différemment. Dire la vérité avec amour cherche à montrer comment la dynamique d’un counseling mutuel et fructueux caractérise une Église qui fonctionne comme une communauté.

- David Powlison

 

Préface du livre, Dire la vérité avec amour, par David Powlison.

Article précédent Fête du livre !!!
Article suivant Rapport de fin d'année 2017

Laissez un commentaire

* Champs requis